Partager ses observations d’oiseaux tout au long de l’année

par Danielle Shaw

ebird

eBird

Si vous aimez observer les oiseaux, vous pourriez joindre l’utile à l’agréable en ajoutant les données recueillies lors de vos observations à celles de la base de données des oiseaux du monde entier, un projet initié en 2002 par Cornell Lab of Ornithology et la National Society Adubon sous le nom eBird.

Pour participer, il suffit d’installer l’application gratuite eBird qui est disponible pour les tablettes et ordiphones, sous iOS et sous Android. Notons que ces deux versions de l’application sont en fait une continuation de BirdLog, une application innovative d’abord créée par David Bell et BirdsInTheHand, LLC en 2012. En fait, c’est à Québec Oiseaux http://www.quebecoiseaux.org et Études d’oiseaux Canada http://www.bsc.eoc.org qu’on doit la version française de l’application.

Ceux qui font de l’observation d’oiseaux régulièrement devraient profiter d’eBird Mobile. L’application fonctionne en huit langues dont l’anglais et l’espagnol et elle renferme les noms communs des oiseaux dans plus de 20 langues. Lors de la première utilisation, on choisit la langue d’affichage des noms communs d’oiseaux parmi la vingtaine de possibilités ainsi que le mode métrique ou anglo-saxon pour noter la distance d’observation des spécimens. L’application s’installe par défaut dans la langue de l’appareil mobile utilisé. On apprécie beaucoup le fait de pouvoir se servir de l’application sans connexion Internet puis de ne transmettre les résultats de ses observations que plus tard, une fois branché.

Pour utiliser eBird, il faut d’abord se créer un compte d’utilisateur. Ensuite, c’est un jeu d’enfant d’entrer le lieu d’observation grâce aux fonctions de géolocalisation de sa tablette ou de son téléphone. Il suffit alors de cocher dans la liste d’espèces proposées, celles qu’on a pu observer en inscrivant le nombre exact d’individus ainsi que la distance approximative des sujets. Cela permet de tenir très facilement ses données d’observation à jour, de les compiler et de les partager avec des pairs en plus de permettre aux scientifiques de s’en servir pour élaborer des patrons de répartition et d’abondance des espèces.

La procédure est la même si l’on préfère se relier au site web eBird ebird.org, avec son ordinateur. Notons que le site eBird est aussi disponible dans plusieurs langues. La première fois, on doit d’abord se créer un compte d’utilisateur avant de saisir ses données d’observation. C’est facile. Il suffit d’en profiter.

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Application Android, Application iOS, Atout Micro Sites Web, Atout Micro Techno, iPad, iPhone, Techno Android. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s