L’anglais, langue rentable sur Internet

par François Picard

Beaucoup de gens ne comprennent pas comment je peux trouver autant de renseignements ou d’aubaines sur Internet. Plus que la façon de formuler sa recherche, l’important est de jouer avec les langues. On trouve de plus en plus de choses en faisant une recherche en français, mais cent fois moins qu’en anglais.

Pour une recherche dans les outils de recherche, il faut bien choisir ses mots clés. Le plus simple et le plus efficace est de prendre la phrase qu’on utiliserait vocalement, si on posait la question à quelqu’un, et d’en retirer verbes et articles pour ne conserver que les mots principaux, puis d’y ajouter des termes permettant de préciser sa recherche. On peut quand même utiliser la phrase entière, telle quelle. Google ou autre moteur de recherche va normalement en retirer automatiquement les articles et les verbes, mais la recherche risque d’être moins ciblée. Par contre, si on ajoute les mots équivalents en anglais, la recherche sera beaucoup plus complète, mais il faudra lire des pages en anglais ou les faire traduire.

ebayanglaisSi on veut faire des affaires sur Internet, il faut choisir l’anglais comme langue de recherche et donner ses mots clés en anglais. Prenons eBay.ca, par exemple. Si je recherche un objet en français, on ne me donne que quelques possibilités trouvées au Québec, en France, dans les autres pays francophones européens et en Angleterre. Les prix n’y sont malheureusement pas les plus intéressants, mais l’expédition rapide en général. Si je vais dans la section anglaise d’eBay pour y faire une recherche avec des mots clés anglais, je peux avoir des centaines de fois plus de possibilités et avec les meilleurs prix parce que les vendeurs des pays asiatiques vendent leurs produits en anglais avec une description en anglais seulement.

C’est la même chose pour la plupart des marchands en ligne, même Amazon, Walmart, Best Buy, Bureau en gros, Banggood ou AliExpress. Dans tous les cas, les recherches s’avèrent plus fructueuses en anglais. Je ne favorise pas l’utilisation de l’anglais sur le Web, mais il y a des cas où il faut savoir en profiter. Les économies peuvent être énormes. Il faut cependant bien faire attention à la description de l’objet qu’on souhaite acheter car quelques rares vendeurs cherchent à profiter de ceux qui comprennent mal l’anglais. Ils présentent par exemple une photo avec deux objets, voir une dizaine, alors qu’ils n’en vendent qu’un… Il faut être sur ses gardes et éviter de se faire prendre en consultant un dictionnaire ou une personne qui connaît mieux l’anglais si nécessaire.

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Trucs Web. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s